Accueil > Actualités > Le contrôle qualité par tomographie

Le contrôle qualité par tomographie

Le contrôle qualité par tomographie

Les pièces conçues par Fabrication Additive Métallique peuvent encore présenter des défauts, internes ou externes, que les contrôles in process cherchent à maîtriser à la demande des industriels, de plus en plus pressante du faite de l’industrialisation du procédé. Ces derniers sont contraints de contrôler leurs pièces ou du moins la pré série avant utilisation par des procédés de contrôle non destructif.


Il existe différents types de CND : les techniques de contrôle de surface et les techniques de contrôle de volume :


Dans les techniques surfaciques, on peut mentionner le ressuage et la magnétoscopie.

Pour les techniques volumiques, il existe essentiellement les ultrasons, les courants de Foucault, la thermographie, la radiographie X et gamma mais de nouvelles techniques apparaissent grâce au progrès technologique : les tomographies RX et Térahertz. Toutefois, en raison de la complexité des géométries et leur nature métallique, la tomographie numérique à rayons X reste souvent malgré son coût la solution idéale.


Qu’est ce que la tomographie numérique ?

Une source envoie des rayons X sur la pièce à analyser. Ce rayonnement est capté par un détecteur qui recense les évolutions de densité au sein de la pièce. Avec une rotation de cette pièce, on obtient plusieurs clichés complémentaires, qui à l’aide d’algorithmes, seront utilisés pour reconstruire un modèle 3D de la pièce et l’analyser.
A l’aide de logiciels de traitement d’images, ce fichier 3D donne accès à diverses informations : géométries, détection de défauts comme la distribution des porosités, les fissures…

Quel équipement de tomographie utiliser ?


Il n’y a pas de tomographe universel : selon la nature du matériau et sa densité, la pénétration des rayons X dans la matière sera différente et l’épaisseur maximale analysable variable. La puissance du rayonnement accroit la pénétration des rayons X mais la résolution sera alors réduite.
Ceci impose la mise en place d’une grille de lecture de la pièce à analyser : en fonction du cahier des charges, des informations recherchées, du niveau de criticité de la pièce à tel ou tel endroit (densité et diamètre des porosités), de sa taille, de sa complexité géométrique… nous déterminons la stratégie tomographique optimale.

Le bon tomographe pour la bonne mesure


Multistation propose des tomographes à la vente ou bien des prestations. Nous nous appuyons d’une part sur un partenariat avec NIKON Metrology, l’un des plus grands fabricants au monde de tomographes industriels, qui produit des équipements avec des sources entre 80 et 450 kV (bientôt 600 kV) et d’autre part sur un réseau de prestataires certifiés en service en tomographie, nationaux et internationaux, dont les équipements sont complémentaires.
De plus, le logiciel VGStudio MAX de la société Volume Graphics Gmbh, leader de ce marché, prend en charge la visualisation et l’analyse de données.



La tomographie est une composante clé du MAM Institute, assurant le contrôle qualité d’une pièce de fabrication additive.


Contact

Tel : +33 (0) 2 99 16 35 35
fax : +33 (0) 2 99 46 41 41
multistation@multistation.com 

29 Rue de l’ Isle Celée - BP 80126 - 35801 DINARD Cedex - (FRANCE)
CNIL : N°898941

Protoshop : 14 rue de l’Armorique, Paris 75015. 

VENDEZ VOTRE ÉQUIPEMENT

You want to sell your machines. If you are machine builder, please send us a complete file of your products with detailed descrption of your (...)

>> En savoir plus

VOUS RECHERCHEZ UNE MACHINE ?

La machine que vous recherchez, qu’il s’agisse de matériel neuf ou d’occasion récente, ne figure pas sur le site MULTISTATION il nous a été impossible (...)

>> En savoir plus

LES PLUS DE MULTISTATION

  • Le sourcing
  • L’audit
  • Manpower
>> En savoir plus