Multistation propose des démos-lives à distance pour tous nos produits

Fabrication Additive métal

SBI Plasma Arc Additive Manufacturing

Secteurs d'activité : Aéronautique, Automobile, Ferroviaire, Industrie, Fablabs

SBI est un fabricant Autrichien de machines de fabrication additive utilisant la technologie PAAM – Plasma Arc Additive Manufacturing. Destinées à la production de pièces de grand volume, les machines permettent de produire rapidement des bruts métallique à usiner par la suite.

Référence : SBIPlasmaArcAdditiveManufacturing
technique
Support technique
rea-paiement
Paiement sécurisé
Besoin d'informations complémentaires ?

SBI Plasma Arc Additive Manufacturing

SBI a été fondée en 1999 dans l’optique de développer des technologies de prototypage rapide. SBI a donc développé ses technologies plasma et construit des solutions de soudage. Des solutions automatisées pour les technologies de revêtement à la réparation des matrices de forgeage ou des machines de dépôt à l’arc plasma pour la maintenance des turbines d’avion, SBI a établi des références mondialement connues dans le domaine du dépôt à l’arc plasma. Depuis 2009, SBI s’est imposé comme le principal fournisseur de sa technologie à base de plasma pour la fabrication 3D de pièces d’aéronautique.

Depuis 2016, SBI développe ses propres machines de fabrication additive. Le constructeur a mis sur le marché le système de fabrication additive métallique M3DP en 2019.

Expérience de dépôt d’arc plasma pendant deux décennies

SBI a acquis son expérience industrielle dans le dépôt d’arc plasma pendant deux décennies, sa technologie de pointe possède de nombreux avantages.

L’un des principaux avantages de l’impression métallique est l’arc focalisé, indépendant de l’alimentation en fil. Cela signifie que l’arc plasma peut être utilisé pour l’impression et la chauffe tout au long du processus.

La liste des matériaux imprimables M3DP comprend des matériaux comme l’aluminium, le titane, les acier doux, les acier inoxydables, les alliages à base de nickel et le cuivre.

M3DP – un produit standard, adaptable à vos besoins

Ayant plus de 2 décennies d’expérience dans la livraison de machines automatisées, SBI a développé un produit standard avec plusieurs éléments optionnels, qui peuvent être configurés selon les besoins du client. Cela inclut différentes configurations du volume de construction ainsi qu’un nombre inégalé d’options de qualité in situ.

Le M3DP offre le plus petit encombrement par rapport au volume de construction. Si les options standard ne suffisent pas, SBI peut adapter son produit aux besoins spécifiques des clients.

Taux de dépôt le plus élevé

L’une des caractéristiques les plus importantes du M3DP est le taux de dépôt incroyablement élevé, qui peut atteindre 10 kg / h lors de l’utilisation d’acier.

Les pièces produites par PAAM sont des pièces « near net shape ». Cela signifie qu’ils doivent être usinés après impression (fraisage, tournage…) mais à un degré bien inférieur à l’usinage à partir d’un substrat solide (c.-à-d. bloc, billette…). Le travail, lié à ce post-traitement, est moins cher que dans les procédés traditionnels. Chaque matériau, qui peut être assemblé par soudage par fusion, peut être traité par le M3DP. Les matériaux tels que le titane, les alliages à base de nickel, les aciers fortement alliés et l’aluminium présentent un grand intérêt en raison de leurs potentiels d’économie élevés.

Une solution complète

Avant de commencer à imprimer, un fichier de code G lisible doit être généré. Cela se fait par le logiciel slicer, qui découpe le fichier 3D-CAD en couches verticales et génère une stratégie d’impression. Cette stratégie est en outre combinée avec des paramètres et des routines qui donnent le G-code. Le code G est ensuite transmis au M3DP, qui exécute le code et imprime la partie couche par couche.

Le processus est enregistré par vidéo, horodaté et lié à des paramètres pertinents, notamment le courant de soudage, la vitesse de dévidage du fil et la vitesse de déplacement, permettant ainsi une analyse et une optimisation post-processus. Après chaque couche, un scan 3D est effectué pour garantir que la forme imprimée répond aux exigences géométriques. La numérisation 3D est en outre associée au fichier CAO 3D pour vérifier si la pièce imprimée correspond au modèle 3D souhaité, et elle est utilisée pour créer un contrôle adaptatif du processus d’impression.

Le M3DP peut être équipée d’une chambre étanche qui permet la création d’une atmosphère de gaz inerte pour traiter des matériaux sensibles tels que le titane et les alliages à base de nickel. Des atmosphères contenant moins de 15 ppm d’oxygène et 30 ppm d’humidité peuvent être obtenues.

Les principaux domaines d’application du M3DP sont l’aérospatiale, l’outillage, le pétrole et le gaz, l’architecture navale ainsi que le génie mécanique et l’automobile.

SBI présente deux produits à son catalogue

  • La machine M3DP, qui présente un volume de fabrication disponible de 2m x 0,6m x 0,6m (X x Y x Z)
  • La machine M3DP-BL, qui présente un volume de fabrication disponible de diamètre 400mm x 500mm

Les taux de fabrication sont les suivant

  • Alliage d’aluminium : jusqu’à 4kg/h
  • Acier, Alliage de Nickel ou de Cobalt : jusqu’à 10kg/h
  • Alliage de titane : jusqu’à 5kg/h