Rencontrez-nous sur le STAND I21 à EDUCATEC du 30 nov. au 2 déc. à Paris

[SPEE3D] Imprimante 3D métal sur un navire de la marine américaine

10/09/22

SPEE3D Metal 3D Printer on US Naval Ship

L’IMPRIMANTE 3D SPEE3D MÉTAL EST LA PREMIÈRE AU MONDE À IMPRIMER DES PIÈCES SUR UN NAVIRE DE LA MARINE AMÉRICAINE

La technologie de fabrication additive WarpSPEE3D utilisée avec succès dans le cadre des exigences de l’exercice REPTX de la marine américaine

En tant que fabricant des imprimantes 3D métal les plus rapides au monde, notre imprimante 3D métal WarpSPEE3D est la première à imprimer des pièces sur un navire de la marine américaine ! Notre technologie de fabrication additive a été choisie dans le cadre de l’exercice REPTX de la NAVSEA, réalisé dans le cadre de l’ANTX-Coastal Trident 2022 à la base navale de Ventura County à Port Hueneme, en Californie.

Le test de l’imprimante WarpSPEE3D a permis d’imprimer avec succès la pièce – une ancre en bronze – à cinq reprises alors que le navire était engagé en mer. Les pièces ont été imprimées avec les mêmes résultats et en seulement six minutes à chaque fois. En outre, notre équipe a aidé d’autres entreprises dans leurs essais, en participant à l’impression d’un large éventail d’applications, notamment des raccords à pression pour les tuyaux, des boîtes de protection pour les équipements navals et des mécanismes de fabrication pour les bras robotiques.

SPEE3D Metal 3D Printer on US Naval Ship

Capture d’écran de l’impression WarpSPEE3D dans la vidéo du jour 4 de l’ essai REPTX par Marco Hinahon et Eric Osborne

« Notre objectif durant REPTX était de tester la technologie déployable de WarpSPEE3D pour imprimer des pièces militaires maritimes à la demande et dans diverses conditions de mer. Nous sommes ravis que les résultats soient favorables et que SPEE3D soit le premier au monde à imprimer des pièces sur un navire « , a déclaré Steven Camilleri, cofondateur et directeur technique de SPEE3D. « Nous comprenons les problèmes opérationnels, économiques et de chaîne d’approvisionnement auxquels les militaires sont confrontés et nous sommes impatients de continuer à travailler avec US Defense pour aider à résoudre certains de ces défis. »

Steve Camilleri, cofondateur et directeur technique, présente les pièces imprimées en métal de SPEE3D à l’US Navy – photo prise par le photographe Jhon Parsons de DVIDS

REPTX a été mené dans le cadre de ANTX-Coastal Trident 2022, qui comptait plus de 60 participants de la marine, du monde universitaire et de l’industrie. L’essai consiste en une série de démonstrations techniques, d’expériences sur le terrain et d’exercices, tant sur le plan des discussions que des opérations.

Le programme vise à identifier, valider et mettre en œuvre de nouvelles technologies – y compris la fabrication additive – pour aider à réduire les problèmes de chaîne d’approvisionnement, à effectuer les opérations de maintenance plus efficacement et à limiter le temps de retour au port.

Notre technologie brevetée, leader mondial, est 1000 fois plus rapide que les autres imprimantes 3D en métal. Unique en son genre, la technologie SPEE3D exploite la puissance de l’énergie cinétique plutôt que de s’appuyer sur des lasers de grande puissance et des gaz coûteux, ce qui permet d’imprimer à des coûts de production abordables. Les pièces peuvent être imprimées n’importe où en quelques minutes à partir de plus de 12 jeux de matériaux, dont le cuivre, l’acier inoxydable, le titane, l’aluminium à haute résistance et les carbures à base de nickel. WarpSPEE3D, l’imprimante utilisée dans l’essai REPTX, est la première imprimante 3D métal grand format au monde à utiliser la technologie SPEE3D.

  • Article de notre partenaire Spee3D

Nos engagements

technique
Support technique
rea-paiement
Paiement sécurisé