Rencontrer Multistation à l’AM Village 2024 | 13 -17 Mai | Tournai, Belgique

BigRep | L’impression 3D réinvente la grosse caisse sans perdre de temps

28/02/24

L'impression 3D réinvente la grosse caisse sans perdre de temps

Qu’est ce qui pousse quelqu’un à réinventer un instrument de musique qui existe depuis des milliers d’années ?

Olivier Deeg, ingénieur produit et musicien, vous le dira : ennui, curiosité et une connaissance solidement ancrée de la technologie additive. Son rêve ? Créer des tambours qui échappent aux limites de la fabrication traditionnelle. Son outil de prédilection ? L’impression 3D grand format.

Défier les contraintes conventionnelles

Olivier Deeg est un homme de talents et de passions ; la conception CAO, la technologie d’impression 3D additive et le commerce électronique en sont les piliers. Sa vision est de repousser les limites du design et de la musique grâce à la fabrication additive.

Comme la plupart des batteurs, il a toujours rêvé de personnaliser et de construire son propre kit de batterie. Son parcours a commencé aux côtés d’un ami qui fabriquait des batteries en bois, mais les contraintes des méthodes traditionnelles l’ont empêché de s’approprier le design.

L'impression 3D réinvente la grosse caisse sans perdre de temps

Le travail méticuleux du bois est la méthode éprouvée de fabrication d’une grosse caisse. Il commence par la sélection d’un bois de qualité, comme l’érable ou le bouleau, séché pour éviter qu’il ne se déforme. Les douelles en bois sont façonnées et collées pour former un cylindre, créant ainsi l’enveloppe du tambour. Des bords d’appui précis sont ensuite découpés pour optimiser le contact entre la peau du tambour et la peau, ce qui est essentiel pour la sonorité. Les trous sont ensuite percés pour l’accastillage, et la peau subit un ponçage et une finition minutieux. Les peaux de tambour, synthétiques ou animales, sont fixées à l’aide de barres de tension. Enfin, l’accastillage est assemblé et un réglage fin permet d’ajuster les tendeurs du tambour pour obtenir la hauteur et la résonance souhaitées. Ce processus complexe exige un savoir-faire artisanal et une attention particulière aux détails pour créer une grosse caisse.

Ce processus est stagnant et laisse peu de place à l’expérimentation en matière de son et de design. Oliver a compris qu’il était possible de produire des tambours qui ne seraient pas soumis à ces limitations. Il s’est tourné vers l’impression 3D et son expertise dans le domaine de la fabrication additive s’est avérée avantageuse. À partir de petits prototypes, ses idées se sont transformées en projets plus ambitieux. Fidèle à son cœur de musicien et à son esprit d’ingénieur, il ne pouvait s’empêcher de voir plus grand.

L'impression 3D réinvente la grosse caisse sans perdre de temps

« Avec l’impression 3D, c’est la première fois que j’ai senti qu’il n’y avait pas de frontières réelles. Vous concevez une idée et, en quelques heures, vous tenez un prototype tangible. C’est un rêve qui devient réalité »

RÊVER GRAND

Le tournant s’est produit lorsqu’Oliver a rencontré BigRep à Formnext 2022, ce qui a débouché sur une collaboration qui a propulsé sa vision vers l’avant. La gamme de matériaux et les imprimantes 3D grand format de BigRep ont joué un rôle déterminant dans la matérialisation de sa vision – un tambour de base de 24 pouces avec 6 USP :

Coque intérieure en forme de cône pour explorer de nouveaux sons uniques.
Coque en relief pour la stabilité et une finition esthétique.
Trou pour le son et le câble afin de libérer la pression de l’air et de permettre l’insertion de microphones dans le tambour.
Trou de remplissage en forme de creux pour contenir des granulés tels que du sable ou de l’eau. Lorsqu’il est vide, il produit un son plus proche de celui d’un violon, et lorsqu’il est rempli, il produit des fréquences plus basses.
Cerceaux personnalisés pour maintenir la peau du tambour.
Expérimentation d’une gamme de matériaux pour trouver le meilleur son, la meilleure forme et la meilleure finition.

L'impression 3D réinvente la grosse caisse sans perdre de temps

Il ajoute,

« La collaboration avec BigRep a changé la donne. Leurs capacités d’impression avancées ont permis de créer des tambours d’une qualité exceptionnelle. »

ANATOMIE DE LA GROSSE CAISSE DE 24 POUCES IMPRIMÉE EN 3D

L'impression 3D réinvente la grosse caisse sans perdre de temps

  • 1 – Conception de la coque en relief pour une stabilité et une finition esthétique.
  • 2 – Trous pour les ergots, ergots métalliques destinés à maintenir les vis de réglages
  • 3 – Coquille intérieure en forme de cône  fabriquée comme un mégaphone, elle joue un rôle essentiel dans la création de nouveaux sons.
  • 4 – L’enveloppe du tambour, corps principal du tambour.
  • 5 – Trous de vis pour fixer les pattes de l’intérieur.
  • 6 – Trou pour le son et les câbles, permet de relâcher la pression de l’air et sert également d’espace pour insérer des microphones à l’intérieur du tambour.
  • 7 – Coquille creuse avec remplissage – trou pour les granulés tels que le sable ou peut également contenir de l’eau.
  •  8 – Cerceaux de maintien de la peau de tambour fabriqués pour la peau imprimée en 3D. Produit deux fois.

La batterie d’Oliver est une incarnation des principes acoustiques non conventionnels. Inspiré par la façon dont le son s’amplifie dans les formes coniques, son design incorpore deux coquilles avec un espace acoustique entre elles – un exploit impossible à réaliser avec des méthodes conventionnelles.

Il précise,

« Trouver le bon matériau et produire une impression à grande échelle de cette taille a été le plus grand défi. L’impression du tambour a pris quelques jours. La surface, directement à la sortie de l’imprimante, était immaculée, il n’y a pas eu besoin de post-traitement ».

L'impression 3D réinvente la grosse caisse sans perdre de temps

L’IMPRESSION 3D FAIT MOUCHE

Les tambours en plastique n’ont rien de nouveau, ils existent depuis longtemps. Mais elles ont toutes un son et une sensation distincts qui ne se démarquent pas de la façon dont la grosse caisse imprimée en 3D le fait. La toute première impression d’Oliver a été qu’elle sonnait incroyablement bien. Non seulement le son et le design étaient à la hauteur, mais le matériau et la construction du tambour tenaient également la route. Lorsqu’il l’a placée sous le micro dans le studio, la vraie différence est apparue. Il ne s’est pas contenté de rivaliser avec un tambour ordinaire, mais il s’est distingué par son USP (Conical Inner Shell).

L'impression 3D réinvente la grosse caisse sans perdre de temps

Au départ, Oliver savait que la conception du fichier 3D, l’impression et la production des pièces du tambour n’allaient pas être une sinécure. Ce qui est généralement perçu comme une géométrie facile ne l’est pas, et le tambour nécessitait une expertise et une précision que, avec BigRep, il a pu atteindre, ce qui fait de lui un fervent partisan de la prochaine vague de personnalisation des tambours, qui appartient à la fabrication additive.

Étant donné sa fascination pour la technologie de l’impression 3D, il n’est pas surprenant qu’il la considère non seulement comme le catalyseur d’une nouvelle ère dans la création d’instruments de musique, mais aussi comme s’intégrant dans notre vie quotidienne. Pour lui, l’avenir offre une perspective fascinante : un monde où chaque foyer pourrait abriter une imprimante 3D, devenant ainsi une réponse à la production personnalisée à la demande.

« J’imagine le jour où chaque foyer disposera d’une imprimante 3D et où, lorsque vous commanderez quelque chose, il sortira directement de votre propre imprimante ».

Oliver concludes.

 

 

 

 

 

 

Nos engagements

technique
Support technique
rea-paiement
Paiement sécurisé